Défi Têtes à Prix : Samuel Laberge

Pour mon premier article dans le journal étudiant, on m’a donné carte blanche. J’ai donc décidé de vous parler d’un sujet qui me touche énormément : le cancer. Pour ce faire, j’ai effectué une entrevue avec une personne au cœur immense, Samuel Laberge, attaquant et assistant-capitaine pour l’Océanic de Rimouski.

Lors de la partie du 18 octobre dernier, Samuel a non seulement brillé par sa présence sur la glace et une assistance sur le premier but des siens, mais surtout pour le magnifique geste qu’il a posé après le match. Dans le cadre du Défi Têtes à Prix, Samuel Laberge s’est fait rasé les cheveux et a amassé 5 861$ en don pour soutenir cette cause qui lui tient lui aussi à coeur, le cancer. Le premier coup de rasoir a été fait, à sa demande, par son coéquipier, le capitaine et ami Anthony Chapados qui a perdu sa mère en raison de cette affreuse maladie il y a quelques années. Un geste qui a bien entendu touché tout le monde présent lors de ce merveilleux moment.

Voilà ce qu’avait à me dire Samuel, après s’être fait rasé les cheveux, dimanche :

Anick : Premièrement, quelles sont les raisons qui t’ont poussé à te faire raser les cheveux dans le cadre du Défi Têtes à Prix ?

Samuel : Je me compte énormément chanceux d’être en santé et de faire ce que j’aime le plus au monde, jouer au hockey et il y a beaucoup de gens qui ont été atteint du cancer dans ma famille. Je pense que c’est une bonne manière de redonner à la communauté qui nous appui à chaque match, n’importe quand dans la saison.

Anick : Ton objectif était d’atteindre 2 500$ en don. Qu’est-ce que ça te fait de savoir que tu as reçu plus de 5 000$ ?

Samuel : Je suis vraiment content. Je m’étais mis un but que je pensais l’atteindre en trois semaines et il y a eu beaucoup de gens qui m’ont aidé. Je suis vraiment heureux d’avoir dépassé mon objectif.

Anick : Tu me parlais de ta famille, c’est de cette façon que le cancer te touche ?

Samuel : Un de mes grands-pères a eu le cancer. Il y a aussi des joueurs de l’équipe, qui est ma famille, qui ont des proches atteints ou qui ont été atteints du cancer aussi. Chapados et Beauchemin, c’est pas toujours facile pour eux, c’est deux gars très forts. Il y a Pat (Patrick Villeneuve) notre préposé à l’équipement qui a perdu sa mère du cancer alors je pense que c’est juste redonner à la communauté.

Anick : Que voudrais-tu dire aux personnes atteintes du cancer et à celles qui l’ont battu ?

Samuel : Il ne faut pas lâcher. Je sais que ça ne doit pas tout le temps être facile. Je n’ai jamais été atteint du cancer, mais gardez la tête haute, travaillez, battez-le et je pense que ça va bien aller.

Anick : Une dernière question, étant assistant-capitaine cette saison, quels sont tes objectifs pour l’équipe ?

Samuel : On a une très bonne équipe cette année, il faut que nous soyons plus constant et que nous travaillions fort, qu’on ne lâche pas. Je pense que chaque gars dans l’équipe veut avoir une autre coupe ici et je pense que c’est ça qu’on vise cette année.

Pour conclure, j’espère que cette entrevue avec ce joueur au grand cœur vous aura fait comprendre tous les enjeux qu’entraîne cette affreuse maladie qu’est le cancer.

Merci Samuel pour cette entrevue touchante !

*En collaboration avec la photographe Amélie Michaud.

Anick Berger

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>